L’Echange Social

August 04, 2008 Categories: Articles by

Working Paper / 2008

Abstract:

On dit souvent que Foucault a renoncé à toute philosophie de l’histoire ce qu’on peut bien admettre en constatant l’impatience de Foucault de mettre de la distance avec l’histoire universelle qui explique l’histoire en la rapportant à quelque chose qui oblige universellement et qui est en train de se faire valoir à l’époque. Dans ses Vorlesungen über die Philosophie der Geschichte Hegel se réconciliait avec les antithèses de L’histoire du monde en les voyant comme l’expression d’une raison qui se faisait conscience d’elle-même à l’époque et qui cherchait à se manifester aux différents niveaux. Dans sa Zur Genealogie der Moral Nietzsche pensait se trouver en pleine réouverture d’une guerre universelle indissoluble entre “Rome” et “Judée”, entre une culture aristocratique qui donnait libre cours à nos épanouissements et une culture de ressentiment qui cherchait à réprimer nos activités plus que de besoin. Dans Die Idee der Naturgeschichte Adorno essayait de faire éclater le continuum historique et ses truismes en montrant comment une nature en elle-même indéfinisable est toujours présent concrètement dans l’histoire et dans la culture sans y être réductible. Au contraire Foucault renonce à ordonner l’histoire en la mettrant à distance dans une retrospection totalisante qui se réfère à une raison synthétisante, à une conflictualité générale ou à une transcendance née de l’histoire mais oubliée

Download PDF

Comments are closed.